Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Nous, Esclaves des Francs, et la caricature

Publié le 22 Janvier 2015 par Pierrette Roc Diallo

Nous, Esclaves des Francs, et la caricature

Je vais encore essayer de vous faire comprendre une chose : la France cultive la satire depuis des temps immémoriaux, si vous l'avez oublié ou jamais su, nous étions serfs de nos seigneurs jusqu'à la révolution. C'est à dire esclaves.

Pourquoi esclaves?

Parce que nous étions une population autochtone envahie, occupée, colonisée à jamais par une peuplade venue du Nord : les Francs, qui ont donné leur nom à la douce Gaule. Ils se sont partagés les terres de la Gaule Gallo Romaine, et nous ont simplement gardés en esclaves, pour ceux bien sûr qu'ils gardaient vivants. Ils avaient droit de vie et de mort sur nous, ils avaient droit de cuissage, c'est à dire que les seigneurs défloraient les vierges avant le marié. Entendez-vous cela? Nous avons été esclaves, nous, Gallo Romains, pendant plus de 10 siècles

Quand on vit sous l'oppression, on trouve toujours un moyen de s'exprimer pour ne pas tomber. Nos moyens d'expression ont été les satires et caricatures qui circulaient sous le manteau, ainsi que des sortes de poèmes satiriques qui se chantaient dans la rue, se diffusaient dans la rue, au risque de la peine de mort si les chantres de la liberté se faisaient prendre.

Après la révolution, nous n'étions plus esclaves, seulement à la merci de la bourgeoisie industrielle. Les ouvriers travaillaient aussi durement que les esclaves dans les colonies, ils n'étaient pas plus pour les possédants. Zola raconte cela très bien. Germinal raconte comment NOS fameux ANCETRES, ceux qui vous ont soi-disant opprimés, sont allés se faire tuer pour améliorer le sort de leurs enfants.

Dans ma jeunesse, la radio diffusait encore des "chansonniers", des gens qui chantaient des satires de nos oppresseurs.

Alors vous comprenez, la caricature, la satire est pour nous le symbole de cette liberté durement acquise. Et ce n'est pas parce que nous accueillons les opprimés du monde que nous devons accepter leur oppression. La caricature est notre liberté. PERSONNE n'a le droit de nous l'interdire, PERSONNE n'a le droit de venir nous opprimer à la place de nos oppresseurs nationaux.

MIEUX : les français aiment être caricaturés

Celui qui est caricaturé voit dans sa caricature le début de la gloire.

Plus vous êtes connus, plus vous avez des chances d'être caricaturés, plus vous êtes caricaturés, plus vous serez connus.

PERSONNE en France ne s'insurge d'être caricaturé aussi violemment que ce soit. AU CONTRAIRE.

Alors, ce que vous faites-là, ce que vous publiez-là, c'est comme si vous faites des ronds dans l'eau. ça satisfait votre ignorance en vous imaginant pratiquer la loi du talion (ce qui n'est ni catholique ni musulman.

S'il vous plaît, arrêtez avec les caricatures, Charlie Hebdo, les assassinés, vous avez mieux à faire que des ronds dans l'eau, vous avez un pays à remettre à flot.

ET... Je vous en prie, caricaturez-moi, ma collection est incomplète, merci

Commenter cet article