Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Parlons émigration 2

Publié le 24 Janvier 2015 par Pierrette Roc Diallo

Parlons émigration 2

Le (2) va en gros se résumer à ce lien :

http://www.gisti.org/IMG/pdf/np_sans-pap-pas-sans-droits_6e_2013.pdf

Ici, vous trouvez tous les droits des sans papiers.

La liste est longue, n'est-ce pas?

  • Les associations d'immigrés auront vite fait de faire avoir ces droits à notre immigré.

Les français disent toujours que les immigrés ont plus de droits que nous. C'est faux, ils en ont autant. Mais personne n'informe les français alors que les associations d'aide aux immigrés les informent et les dirigent en tout et pour tout.

  • Comment? Personne pour aider les français? NON.

Des assistantes sociales rémunérées par l'état en faible nombre et débordées. Et puis le français est fier, il n'aime pas aller quémander, montrer sa misère.

  • Les associations sont, elles, subventionnées par l'état, les collectivités locales, les dons avec réductions d'impôts, la fiscalité des associations loi 1901, oui, tout est fait pour qu'il y ait assez d'aide pour tous les immigrés.
  • Et quand ces femmes françaises sont devenues les cibles de nos immigrés, personne pour les aider?

Non, personne.

Les français sont engoncés dans leur culpabilité post coloniale, et...

.... comme chez vous...

... l'africain est une pauvre victime et la française une esclavagiste.

Eh oui.

  • Vous comprenez que si je viens vers vous, pour nouer un dialogue et vous informer de la réalité, j'essaie aussi d'avertir les françaises.

Et je leur dis : attention : pour les africains, vous êtes des distributeurs bancaires.

Et malheureusement, oui, vos discours sur le pillage de l'Afrique engendre cette énormité chez les Hommes Intègres, dont on vante la chaleur de l'accueil, l'hospitalité etc...

Les deux choses sont vraies.

  • Un ami qui m'invitait à séjourner chez lui m'avait dit ceci :

"tu sais, quand on ira au restaurant, des fois, je voudrai payer".

J'ai donc compris que la règle implicite est que la blanche paie. Je suis désolée, chez moi, ou l'homme paie, ou on partage la note.

"tu sais, nous on veut entretenir nos femmes." En les laissant payer?

SCHIZOS vous aussi....

Comment pouvez-vous concilier votre hospitalité, votre conception du rôle de l'homme face à la femme... et cette idée obstinée : elle est riche et moi je suis pauvre.

Elle est riche parce qu'elle me pille, je suis pauvre parce qu'elle me pille.

Et tout cela, je l'ai vécu en France, où j'ai éré rectifiée de 8000 des euros que je vous ai volés, et en préparant mon voyage où j'ai encore été rectifiée de 2500 euros de matériel qu'on m'a commandé et pas payé.

Une personne? Non, une dizaine de personnes qui m'ont commandé du matériel et ne m'ont pas payée. Des pauvres? Non, des gens établis. Et même aisés pour certains. Les noms feraient mal.

Il n'y a pas un problème, là?

Commenter cet article