Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Lettre ouverte aux candidats de l'ex majorité et de l'ex opposition.

Publié le 27 Août 2015 par Lu Nienne Diallo

Lettre ouverte aux candidats de l'ex majorité et de l'ex opposition.

Vos conseillers et vos partisans vous trompent.

Je vais vous dire pourquoi.

Depuis des décennies, les burkinabè se méfient de tous. Il est très difficile de leur faire écrire en public ce qu'ils pensent vraiment, ne parlons pas de dire en public, encore moins de dire devant des politiques qui seront peut-être leurs maîtres demain et qui pourraient leur faire payer cher, selon les traditions africaines, leurs paroles d'avant élections.

Donc, ni vous, ni vos conseillers, ni vos partisans, ne savent ce qu'au fond d'eux-mêmes les jeunes (c'est à dire la population du Burkina) pensent de vous.

Devant vous, qui serez peut-être au pouvoir en Octobre, ils vous applaudiront prudemment. Ou ils se tairont, par prudence, ils préservent leur avenir.

En privé, et à une personne neutre, apolitique, et qui ne sera jamais ni leur maître ni le conseiller de leur maître, les jeunes disent ce qu'ils pensent.

Ils disent qu'ils ne veulent plus d'aucun d'entre vous, que vous ayez été dans l'opposition il y a 1 an, il y a 10 ans, ou il y a 26 ans... Et ne parlons pas de ceux qui étaient dans la majorité de Blaise Compaoré.

Vous le savez, leur idole est Thomas Sankara.

AUCUN DES POLITIQUES qui ont accepté de gouverner UN SEUL jour avec ceux qui l'ont assassiné ne trouve grâce à leurs yeux.

Je sais, vos partisans me disent grand bien de certains d'entre vous, vous êtes bons, généreux, me dit-on.

Mais ils n'ont pas confiance en vous, si bons et généreux que vous puissiez être.

Ils ont trop vu des hommes dits bons et généreux les opprimer.

Ils les ont vus aller contre leur volonté, ils les ont vu vouloir s'imposer à vie. Ils ont vu des opposants devenir pire que ceux à qui ils se sont opposés.

Alors, sans doute pensez-vous qu'une fois au pouvoir, ils vont découvrir à quel point vous êtes le président idéal. Vous en êtes certains, mêmes.

Pardonnez-moi, mais vous êtes tous plus jeunes que moi.

Et moi, j'en ai vu, des gens honnêtes, des gens bons et généreux changer avec le pouvoir.

Vous vous croyez au-delà de ces politiciens dévoyés ? N'en croyez rien, vous êtes des humains, capables du meilleur mais aussi du pire.

Et les programmes politiques et économiques que vous voulez appliquer sont ceux que des professeurs d'économie rabâchent depuis des décennies, les yeux rivés sur des théories obsolètes sans accepter de voir qu'elles ont totalement échoué... oh, pas pour tout le monde, elles ont échoué pour les peuples, pas pour votre caste, les dirigeants et les politiques.

Dites-moi, allez-vous gouverner pour le peuple ou pour votre caste ?

Les jeunes de votre pays le savent implicitement : les politiques travaillent pour eux-mêmes et pour ceux qui les financent. Avant toute chose.

Vous êtes différent ? Vous ne l'avez pas montré jusqu'à présent et ils n'y croient pas.

Que se passera-t-il, quand ce peuple se sentira une fois de plus floué ?

Commenter cet article