Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

ELECTEURS DES VILLES, ÉLECTEURS DES CHAMPS.

Publié le 24 Septembre 2015 par Lu Nienne Diallo

ELECTEURS DES VILLES, ÉLECTEURS DES CHAMPS.

Le grand leurre de ces élections : « le peuple saura trier le bon grain de l'ivraie et rejettera par son vote ceux qui l'ont exploité pendant 27 ans. »

Le peuple ? Peuple des villes ou peuple des champs ?

Le citadin africain est comme le citadin européen : arrogant et imbu de sa culture, il ignore superbement le monde paysan.

Or, le peuple, c'est une grande majorité de paysans, majorité qui n'a pas accès à internet, dépendant donc de la presse écrite, et des radios locales qui traduisent la presse écrite en mooré.

Mais la presse écrit pour les citadins, la presse écrit pour les gens qui ont accès à de nombreuses informations. La presse écrit pour des gens qui pourront trier les informations. Pas pour des gens incultes.

Les paysans, l'oreille rivée à leur poste de radio, n'entendent qu'imprécations, querelles de personnes, grandes théories bien loin de leur réalité.

Et ces paysans, désorientés par ces pratiques politiques, font comme tous les paysans du monde : ils votent pour ce qu'ils connaissent.

C'est à dire ceux qu'ils ont toujours vu depuis 27 ans, habillés des mêmes habits ou portant des habits différents, peu importe, ils les connaissent, et ça les rassure.

Burkinabè des villes, ne pas prendre cela en compte, journalistes des villes, planer sur les hauteurs d'une neutralité irréaliste, c'est en fait orienter les élections vers ceux que les paysans ont toujours connus, soyons clairs : CDP et MPP.

Commenter cet article