Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Les dignitaires du pouvoir de Blaise Compaoré doivent 15 milliards à la SONABEL

Publié le 9 Octobre 2015 par Lu Nienne Diallo

Les dignitaires du pouvoir de Blaise Compaoré doivent 15 milliards à la SONABEL

Une analyse des arbitrages budgétaires de l'état par le Dr Ra-Sablga Ouédraogo, coordonnateur de l'Institut Free-Afrik

Examinons la demande syndicale de répercuter la baisse des hydrocarbures sur le prix de l'essence à la pompe.

- Dans le même temps que le prix des hydrocarbures a été divisé par 2, le cours du dollar a augmenté de 18% par rapport à l'euro. C'est à dire que pour nous qui sommes ancrés à l'euro, le dollar nous coûte plus cher, donc les hydrocarbures qui se vendent en dollars nous coûtent plus cher.
Donc, la baisse du prix des hydrocarbures est compensée à 18% par l'augmentation du prix du dollar.

- quand le cours des hydrocarbures a monté, l'état n'a pas répercuté le prix à la pompe. Il faut accepter que si l'état ne répercute pas la hausse, il ne répercute pas non plus la baisse.

- L'état communique mal et annonce qu'il n'augmente pas les prix pour renflouer la Sonabhy qui est en difficulté et ne signale pas qu'il ouvre une enquête pour rechercher ses malversations.

Ce qu'il ne dit pas, c'est que les clients de la Sonabel, qui sont majoritairement des dignitaires du régime Compaoré, lui doivent 15 millions de dollars sur 2 ans.
Ces 15 millions qui ne rentrent pas font que la Sonabel ne peut pas payer ce qu'elle doit à la Sonabhy, ce qui fragilise également la Sonabhy.

- Quand l'état prend la décision de baisser le prix du litre d'essence de 25 Francs CFA, cela ne se ressent pas sur le budget d'une famille. Mais sur le budget de l'état, c'est un coût de 15 milliards de dollars en 2015.

Si vous pensez que
- l'état a investi moins de 8 milliards de Francs CFA pour accroître l'offre éducative, ce qui est insignifiant pour remonter le système éducatif,
- qu'il n'a mis que 250 millions dans l'énergie solaire,
- que pour construire des barrages, l'état a prévu moins de 8 milliards.

Qu'est-ce que ça a changé dans le bien être des burkinabè, individuellement? Cela a profité aux plus riches, ceux qui ont des grosses berlines. Mais cela a coûté presque 2 fois ce que l'état a mis dans l'offre éducative.

- Si l'état accepte de baisser encore le prix du litre d'essence de 100 francs CFA, cela coûtera à l'état 90 milliards de Francs CFA en 2015.

Avec 90 milliards vous pouvez augmenter la disponibilité en électricité de Ouagadougou de 40% pour lutter contre le délestage.

Avec 90 milliards vous pouvez construire plusieurs milliers de logements sociaux

- Avec 15 milliards, nécessaires à baisser le prix de l'essence de 25 Francs CFA, vous pouvez créer un parc de transports en communs sur les 2 plus grosses villes du Burkina.

- Avec 15 milliards vous pouvez créer une grosse banque.

- La vie chère a un contenu qui est fondamentalement alimentaire. Or l'alimentation est chère parce que l'offre agricole est insuffisante. Pour lutter contre la vie chère, il est mieux d'étendre la production agricole.

Réfléchissons à la manière dont les fonds publics sont utilisés par l'état, pour des actions qui ne sont pas du tout prioritaires.

Retrouvez le Dr Ra-Sablga Ouédraogo,sur

https://www.youtube.com/watchv=2EeuOmG8TfM&feature=youtu.be

Commenter cet article