Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Point de vue sur la pauvreté Burkinabè

Publié le 10 Octobre 2015 par Lu Nienne Diallo

Point de vue sur la pauvreté Burkinabè

Chers burkinabés ,
refusons de nous laisser embrigader dans une mentalité de pauvreté !
J'ai souvent entendu dire que le Burkina est un pays pauvre , faux !! Ce sont les burkinabés qui ont une mentalité de pauvreté .Tous les pays sont potentiellement riches ,il appartient aux habitants d'exploiter ce potentiel .
On nous dit que le Burkina est un pays enclavé , la suisse et l'Autriche ne le sont ils pas autant .
"C'est un pays désertique" clament d'autres, pourtant le pays est mieux nantis dans ce domaine que plusieurs pays de la planète avec un réseaux hydrographique non négligeable .
On dit qu'il n'a pas de ressources naturelles en particulier le pétrole ;le Japon n'a même pas un litre de pétrole dans son-sous sol , pire ce pays ne dispose presque pas de terres cultivables , les tremblements de terre réguliers et l'activité volcanique dont il est victime ,n'est pas pour arranger les choses non plus. Certains me diront, comment ont ils pu vaincre l'hostilité de la nature ?. La réponse est simple: les ressources humaines (Le Capital humain ) .En effet la richesse se trouve en l'homme lui même .C'est une question de mentalité .l'hommes est le reflet de ses pensés .
De façon plus réaliste il faut :
-Investir dans l'éducation , abandonner le système de formation bureaucratique , au profit d'un enseignement plus technique et professionnel adapté au besoin locales .
-Donner une valeur ajoutée a nos matières premières en transformant et en consommant ce que nous produisons . A ce titre un homme d'affaire chinois disait ironiquement "La différence entre l'Asie et l'Afrique est que l'Asie n'a rien , mais elle transforme tout tandis que l'Afrique a tous mais elle ne transforme rien "
-Améliorer les infrastructures routières , ne dit on pas que la route du développement passe par le développement de la route .
-Accentuer la lutte contre la corruption , surtout dans le secteur de la douane , car la corruption annule les efforts déjà consentis .
Bien sûr, des secteurs clefs comme l'Agriculture , l'Energie , l'Eau et l'Assainissement , la Santé ne doivent pas être en reste .Tous cela doit être bien orchestré au cœur d'une politique de développement sérieuse.
NB : En dépit de la crise politique, de la baisse des cours de l'or et du coton et de l'impact négatif de l'épidémie d'Ebola, les perspectives économiques sont favorables à une croissance forte : 5.5% en 2015 et 7% en 2016 pour le Burkina Faso.

Commenter cet article