Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

LES BLANCS TOUJOURS COUPABLES, LES NOIRS TOUJOURS VICTIMES

Publié le 20 Novembre 2015 par Lu Nienne Diallo

9 Juillet 2012, j'ai cédé aux supplications d'une jeune burkinabè, je me suis mariée pour qu'il ait ses papiers.

J'ai vécu l'horreur.

Pour ses amis, c'était moi qui étais coupable. Forcément, je suis blanche.
Pour mes amis français, il était forcément victime, il est noir.

Il m'a fallu 2 ans pour me reconstruire,

Je suis venue vers le burkina, pour essayer de comprendre ce que j'ai vécu. J'ai compris, et je n'ai pas voulu faire d'amalgame entre cet homme et son peuple.

Je vous ai donné mon amitié, vous m'avez donné la vôtre.

Vous m'avez demandé de partager ma culture, je l'ai fait.

Votre amitié, je l'ai gagnée par ma franchise , j'ai accepté de passer en procès pour tous les crimes commis ou supposés commis par mon pays. Nous nous sommes compris.

J'ai voulu venir vous voir, l'an dernier, le milieu de la communication (j'ai des noms) m'attendait avec des intentions peu touristiques. J'ai renoncé, mais jai continué à travailler pour vous.

Mes articles m'ont attiré de nouveaux amis, et chaque fois, j'ai dû recommencer, passer en procès pour les crimes commis ou supposés commis par mon pays. Nous nous sommes compris

Certains d'entre vous me pensent noire, ou me voient vraiment burkinabè...

Et puis de nouveaux amis encore et encore et encore, j'ai été accusée de vouloir justifier la colonisation, de vouloir l'excuser.

Toutes ces accusations sont semblables à celles qui ont justifié pour mon mari les horreurs que j'ai subies.
Même si vous êtes mille à être des justes, il en reste 17 millions qui voient le monde en noir bon blanc méchant

Un de mes amis, en MP, me raconte que quand il va travailler dans le Nord, il est traité comme un étranger. Quand il va dans sa famille et qu'il essaie d'arrêter les propos racistes, il se fait traiter de traître.
Ceux qui cautionnent cette mentalité, qui la propagent en publiant les « injustices » (toujours des injustices) de la France sont complices sans le savoir des crimes commis sur moi et mes semblables.

J'ai essayé de vous aider à extirper cette folie de votre pays, je suis considérée par certains comme paternaliste, moralisatrice, bref, une infâme colon.

Commenter cet article