Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

À QUELLE FEMME POLITIQUE NOIRE CES MOTS ONT-ILS ÉTÉ ADRESSÉS?

Publié le 29 Janvier 2016 par Lu Nienne Diallo

À QUELLE FEMME POLITIQUE NOIRE CES MOTS ONT-ILS ÉTÉ ADRESSÉS?

«Toi, tu vas reboucher ton trou et fous-nous la paix!»
«Délabrée du bulbe»
«Je m’ennuie, alors la greluche, je la viole»
« à force de descendre dans les sondages elle va finir par trouver du pétrole ».
« Pétasse »
« pourquoi porter une robe aujourd’hui alors que vous étiez en jean pour la photo ?» «
« une femme du passé qui propose un programme décongelé »
«une bouse de vache»
«loque humaine»
«n'est pas à traiter comme une personne naturelle»
«monstre de la République démocratique»
«détritus humain»
«l'écaille visqueuse et la queue souple»
«savonnette au fond d'une baignoire »
«vieille bigote»
« elle a l'influence d'une punaise et le charisme d'une praire ».

********************************
80 personnes atteintes, personne ne s'avance. A juste titre.
En effet, aucune de ces insultes n'a été adressée à une femme politique noire.

Les 4 premières étaient adressées à Edith Cresson, 1ère femme 1er ministre sous Mitterrand. Elle a également été rebaptisée "Pompadour", au prétexte qu'étant femme, elle n'avait pu accéder à ce poste qu'après avoir couché avec le Président Mitterrand.

Une femme en politique est immédiatement attaquée sexuellement. Actuellement, les montages photo les présentant prétendument dans des tenues suggestives font un tabac et réjouissent tous les sexistes du monde.

Les 3 suivantes sont adressées à des femmes politiques, blanches.
- Martine Aubry, fille de Michel Delord et femme de tête;
- Ségolène Royal, ex de François Hollande et ex candidate à la présidentielle,
- Simone Weill

Les autres sont adressées à des hommes politiques français.

Ce n'est ici qu'un échantillon.
Un personnage politique sera toujours agressé sur ce qui le touche le plus, le sexe pour les femmes... la race pour Taubira, qui, par ailleurs, insiste elle-même beaucoup trop sur ses racines africaines, ce qui n'est pas le rôle d'un Ministre de la République Française, car bien peu n'ont pas d'origines immigrées. Valls s'y met, avec ses mémoires d'exilé de la République défaite par Franco, et il règle ses comptes avec le pays qui l'a accueilli et porté à son sommet.

Taubira a trop montré sa fragilité, sa rancune contre la France coloniale, et plutôt que sur son sexe, elle a été agressée sur ce point qui la fragilise. Un désaccord judicieux avec la politique de son gouvernement lui permet de sortir en héroïne de son calvaire.

Héroïne créée de toutes pièces par les médias et les réseaux sociaux, avides de créer des mythes... « hauts en couleurs »

Car... a-t-on fait autant de buzz pour les autres ministres démissionnaires? Non.
C'est encore le racisme qui s'exprime là, un racisme valorisant l'éternelle victime noire contre les éternels bourreaux blancs.

Et la France adore se complaire dans sa prétendue culpabilité. En soutenant les pauvres noirs victimes des méchants blancs, les français se positionnent en gentils, tout simplement.

Voilà les ressorts du mythe Taubira : chacun cherche à se donner bonne conscience, à vendre sa prose, à exprimer de manière subliminale son propre racisme, sa honte d'être raciste.

Sauf ceux qui ne sont pas racistes du tout, et préfèrent se taire plutôt que rentrer dans les fantasmes des uns et des autres.
Et moi qui dis crûment ce que je pense, suis appréciée ou vilipendée pour cette qualité.

Commenter cet article