Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Affronter les systèmes ou les contourner?

Publié le 5 Mars 2016 par Lu Nienne Diallo

Un mouvement non formel se développe partout dans le monde, sans qu'il y ait une instance dirigeante, une coordination ou quoi que ce soit. C'est un mouvement d'évolution naturelle.
L'homme a inventé la roue quand il en a eu assez de se casser le dos.

Là, depuis des siècles, des millénaires, il se bat contre des systèmes et ne gagne jamais.

IL arrive un moment où même le cerveau reptilien enregistre que la lutte est inutile, et même nuisible, car les combattants ne perdent qu'eux-mêmes.

Cette imprégnation de l'expérience de l'inutilité de la lutte entraîne les hommes, partout dans le monde et depuis des décennies, à choisir d'établir des systèmes parallèles, sans bruit, pour contourner ces systèmes indésirables, tout en les subissant sans lutte... Petit à petit, ces systèmes parallèles gagnent du terrain, et bien entendu, les systèmes étatiques tentent de les récupérer et les intégrer.

Mais le truc est compris, et les souris continuent de grignoter le gruyère autour des trous.

Du moment qu'il n'y a pas de confrontation, les systèmes ne peuvent rien, et logiquement, ils doivent se retrouver isolés dans les trous de gruyère.

C'est cette information partagée par l'humanité évoluante que je vous amène.

Je ne suis moi-même adhérente que de mon SEL, et pour vous apporter cette information, je me fais de moi-même la représentante des centaines de milliers de gens qui grignotent le fromage.

A ce titre, je me dois d'abord de ne pas les trahir et trahir l'esprit spontané dans lequel ces gens oeuvrent.

Il se trouve que, bien sûr, ceux qui sont spontanément intéressés font partie de cette humanité évoluante.
Et puis, viennent se greffer des opportunistes qui n'ont rien lu rien suivi et rien compris, et ceux-là sont ceux qui pourraient faire échec au projet en le dévalorisant.

Commenter cet article