Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

Les blancs, les dieux

Publié le 25 Janvier 2015 par Pierrette Roc Diallo

Les blancs, les dieux

La seule chose qui me gêne, chez mes amis africains, c'est leur empressement à juger.

Juger à l'aune de leur société, de leur propre vision de la vie, considérée comme la seule valable.

  • Réaction sans doute contre le colonisateur, qui a imprimé (plus qu'imposé) ses propres critères de société.

Je cite Laurent Bado : "Des Dieux"

Les dieux, on les admire, on les envie. On les imite, on leur obéit.

Les dieux vous apprennent tout, y compris .... à les rejeter. En tout cas les dieux blancs.

Car les blancs héritent tout de même de quelques millénaires de civilisation écrite.

Noyée dans l'obscurantisme au moment des invasions barbares, elle renoue avec les penseurs de l'antiquité, et reprend la culture de la remise en question.

Les Dieux blancs, donc, donnent leur civilisation, que je sache, en cohabitation avec les cultures locales, que seules les religions et... Sankara essaient de mettre à l'heure de leur idéologie.

  • Adolescence aussi, car c'est l'âge de l'humanité où on a assez d'arrogance (masquant sans doute bien des complexes) d'imposer ses propres critères à ceux qui vous ont élevés.

Contradictions et paradoxes dont l'âme africaine s'accomode très bien chez elle, mais qu'elle n'accepte pas chez le Dieu banc, rejeté et toujours envié.

  • Affabulations vengeresses à l'encontre de ceux qui ont tout donné y compris la notion de liberté, renversement puéril et enfantin de ceux qui ont reçu et prétendent être volés.

Pensées jetées comme ça, à ce moment de ma vie africaine, probablement discutables, mais dans le sens d'un approfondissement de ces contradictions acceptables chez eux et intolérables chez le Dieu blanc

Commenter cet article