Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

LA COUR DE RECREATION EN EBULLITION

Publié le 24 Septembre 2015 par Lu Nienne Diallo

LA COUR DE RECREATION EN EBULLITION

Deux marmots s'accrochent aux jupes de la maîtresse en braillant "c'est pas moi, c'est lui'. Et les deux se montrent du doigt en menaçant de se jeter l'un sur l'autre.

La maîtresse les sépare d'abord pour éviter les coups. Mais il y a un maouse costaud avec des larmes de crocodile, qui a l'habitude de martyriser la cour de récréation et d'y faire régner sa loi.

Et puis, il y a un des autres, chétif, avec un oeil au beurre noir. La maîtresse va protéger les petits contre les maouse costauds aux larmes de crocodiles, elle va leur réserver un coin de la cour pour protéger les autres (il faut que tout le monde vive)

Il y a des enseignants qui croient bon de leur dire "embrassez-vous". C'est de la connerie pure, ils s'embrassent par force et repartent avec leur rancune. La cour de récréation est la réplique parfaite de la cité, et apprendre à devenir citoyen s'apprend déjà là.

Rentant en classe, l'enseignant va reprendre en sujet la querelle de la cour, il va falloir essayer de faire comprendre aux maouse costauds aux larmes de crocodiles qu'ils doivent laisser vivre le reste de la cour.

Et... vous le savez, aussi pacifique qu'on soit, on doit apprendre aux chétifs à se défendre contre les maouse costauds. C'est la vie, elle est comme ça tant que les maouse costauds utiliseront la force plutôt que l'amour.

C'est le quotidien des cours de récréation !!! Et je suis atterrée de voir des maouse costauds pleurer des larmes de crocodile en se félicitant de ce qu'on tire à balles réelles sur les chétifs sans armes.

Quant aux instituteurs qui sont venus hier mettre de l'ordre dans la cour de récréation, il faut les révoquer et les sanctionner...

Commenter cet article