Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un clic, déclic pour l'Afrique

Des vérités historiques, sociales, économiques pour l'Afrique Noire Francophone

QUELQUES RAPPELS SUR LES REALITES ET ADIEU

Publié le 25 Octobre 2015 par Lu Nienne Diallo

QUELQUES RAPPELS SUR LES REALITES ET ADIEU

J'abandonne ici un clic déclic pour l'Afrique. J'y ai consacré des mois et des mois, bien peu me lisent qui viennent me reposer les mêmes questions auxquelles j'ai déjà répondu mille fois, d'autres me lisent mais n'envisagent aucunement que les solutions que je propose aux problèmes de démocratie puissent être au moins réfléchies et débattues. Pathé Barry qui m'a poussée à créer cette page ne me connaît plus et ignore plus que tous ce que j'ai pu écrire. Maixent Somé reste co-administrateur de la page et pourra continuer s'il le souhaite.

Je veux néanmoins redire aux contempteurs obsessionnels ou occasionnels de "La France" qu'ils n'ont rien compris et se trompent de combat, ce qui d'ailleurs coûtera cher au Burkina Faso qui s'engage résolument dans les mêmes erreurs.

J'ai dit plus d'une fois que les élections "pièges à cons" selon Feu Coluche sont une dépense ahurissante pour une parodie de démocratie où nous finissons toujours par voter CONTRE nos idées.

Nous élisons des monarques qui, pendant 5 ans, ne font que ce qu'ils veulent, et au mieux, nous les remplaçons pour 5 ans de plus par le même sous un autre nom.

Les campagnes électorales coûtent cher, et les faire financer par l'état ne sert à rien. Une campagne électorale, c'est de la com, et pour être élu, il faut faire plus de com que l'adversaire. Pour y parvenir, il faut solliciter des dons, visibles ou occultes. De plus en plus de dons, et au final, ce sont les multinationales qui financent les campagnes électorales. Et bien sûr, le candidat élu ne gouvernera pas pour le peuple mais pour remercier ceux qui l'ont fait élire.

C'est le cas dans toutes les démocraties, et quand vous vous en prenez aux décisions d'un Hollande ou d'un Sarkozy, quand vous vous en prenez à la France et à sa politique, vous vous en prenez à des marionnettes dont les fils sont tirés.... par les mêmes qui commencent à tirer les ficelles de vos propres gouvernants.

J'ai approché des candidats aux présidentielles, l'un d'entre eux m'a même demandé une synthèse sur l'économie éthique et solidaire. Mais je doute fort que ce soit pour l'appliquer mais juste pour se montrer moderne. Les politiques professionnels ne lâcheront pas les banques et les multinationales, bien peu ont le courage de Sankara ou Gbagbo. Et pourtant si tous se levaient pour dire non, on ne pourrait les tuer ou destituer tous. Mais le politique ignore l'union, le politique est toujours l'adversaire de tous.. ou l'allié de certains par opportunisme.

J'ai approché ceux qui s'emploient actuellement à poser des cadres légaux pour que les prochains gouvernants ne puissent abuser. Ils sont convaincus de faire pour le mieux, oubliant que les lois se votent mais peuvent être annulées par d'autres votes.

Je pense avoir fait mon possible, tous mes articles restent facilement accessibles sur mon blog "un clic déclic pour l'Afrique", http://declic-afrique.over-blog.com/et vous y trouverez toutes les vérités, belles ou laides sur la France, votre ennemie adorée, sur l'Afrique et sur un monde bien ignoré.

Je ne répondrai pas à cet article, je remercie tous ceux qui m'ont soutenue, y compris Pathé même s'il m'abandonne aujourd'hui.

Bonne route à tous.

Commenter cet article